Menu
Rwanda

Rwanda

Quel est le pays le plus favorable aux femmes politiques ?

 

On pense spontanément à la Norvège, au Danemark, ou à quelque contrée nordique réputée pour son souci de la parité. Raté. C’est le Rwanda qui a élu, en 2008, le premier parlement au monde comptant plus de femmes que d’hommes. Les élections législatives de 2013 ont accentué le phénomène : présidée par Donatilla Mukabalisa, la chambre des députés accueille désormais 63 % de femmes (51 sièges sur 80).

 

Une situation favorisée par la Constitution de 2003, qui prévoit un quota minimum de 30 % de femmes aux postes de décision. Cette ancienne petite colonie belge, située dans la région des grands lacs, est donc l’un des pays les plus volontaristes en la matière.

 

Cette politique de genre s’inscrit dans une volonté plus large de lutte contre les différentes formes de discriminations, qui sont perçues comme une des causes du génocide de 1994. Il s’agit donc d’un héritage de l’histoire, qui s’explique aussi par la démographie. Les forces masculines ayant terriblement décliné après le génocide (décès, exil, prison…), les femmes ont largement contribué à la reconstruction du pays des milles collines. Si le niveau de vie reste bas, le Rwanda connaît de nos jours un taux de croissance de plus de 7 % et ambitionne de devenir un « Singapour africain », un carrefour technologique régional. Ce n’est pas sans rapport avec la progression vers l’égalité et l’émancipation des femmes, qui a des conséquences démographiques : hausse du niveau d’éducation et baisse de la natalité. Une étape indispensable sur la route du développement économique.